Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour Me Joindre...

  • : Capture de regard
  • Capture de regard
  • : Des photos parce que j'aime ça, des commentaires intempestifs, parce que je ne peux vraiment pas m'en empêcher ... et je crois bien que je vais encore trouver autre chose !
  • Contact

Recherche

19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 17:30
Racines.jpg


Repost 0
Published by Véro - dans Frondaisons
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 12:02
Mazette, hier il y a une personne qui cherchait des "sexes d'octogénaires" qui est arrivée sur mon blog...Chuis traumatisée...

Il faut les prévenir que des réseaux et trafics en tout genre se tapissent dans tous les coins du net, prêts à bondir sur ces pauvres personnes agées qui ne s'y attendent pas...

Enfin, j'extrapole, c'était peut être juste une question médicale...





Allez, une petite fleur pour tous les Pépés et Mémés :
(méfiez-vous quand même, on sait jamais)...

Fleur-7.jpg

Repost 0
Published by Véro - dans Bavardages
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 19:18
Cygne.jpg


Repost 0
Published by Véro - dans Frondaisons
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 21:45
eglise.jpg


Repost 0
Published by Véro - dans Meli-melo
commenter cet article
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 23:00
Taupiniere.jpg



Repost 0
Published by Véro - dans Bourgades
commenter cet article
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 17:32


Monsieur le Temps, je vous remercie de nous accorder cette interview exceptionnelle.
Pour rentrer tout de suite dans le vif du sujet et répondre à l’impatience de nos lecteurs, que pensez vous des personnes qui vous courent après  sans arrêt ?

 

-          Je dois avouer que cela n’est pas désagréable d’être tant désiré, mais je me rends souvent compte que ce n’est pas vraiment après moi que courent ces personnes. Certaines courent après eux et espèrent se retrouver par mon intermédiaire, d’autres prennent l’excuse de me courir après pour se fuir elles-mêmes. Ce n’est pas forcement facile de se sentir aimé dans des conditions comme celles là…

 

 

 

Vous attendez donc de l’amour ? Voilà qui est surprenant. On vous voit pourtant comme un élément implacable, sans état d’âme…

 

-          Bien sur, je voudrais qu’on m’aime, qu’on fasse attention à moi, que l’on m’exploite, même… C’est vrai que je prends beaucoup, et c’est souvent ce dont on se souvient; mais on oublie que je donne aussi énormément.
Et cela, peu de personnes s’en rendent compte… on préfère me traiter d’assassin !
On m’accuse d’avoir volé la jeunesse des uns et l’insouciance des autres. Mais je ne suis jamais venu  les mains vides : aux premiers j’ai offert l’expérience, et aux seconds la sagesse… sauf à ceux qui ne veulent pas de mes cadeaux et qui préfèrent continuer à pester et à vivre dans le regret.

 

 

 

Vous considérez donc que c’est un échange de bons procédés ?

 

-          Exactement. Car qu’on le veuille ou non, sans moi, on ne verrait pas se concrétiser nos projets, on ne pourrait pas voir avec fierté nos enfants devenir des adultes, ni ressentir le soulagement de savoir qu’on a donné le meilleur de soi, ou même de constater nos échecs pour pouvoir repartir sur de nouvelles bases. Et il m’arrive même bien souvent d’embellir les choses et les gens, et de leur donner une valeur qu’on ne peut obtenir qu’avec le passage du temps. Et cela n’est pas forcement un outrage !
Alors, cela mérite bien un peu de considération, non ?

 

 

 

Et à ceux à qui se plaignent que vous leur manquez cruellement, qu’est-ce que vous dites ?

 

-          J’aimerais que ces personnes se rendent compte que je suis encore une fois accusé à tort. Et je le dit haut et fort !
En général, tous ceux qui disent qu’ils n’ont « pas le temps » oublient que ce sont eux qui sont libre d’occuper leur temps comme bon leur semble. S’ils ne sont pas satisfaits de leur choix, ils ne doivent s’en prendre qu’à eux même, et rectifier ces choix… ou peut être même apprendre à choisir car il arrive bien souvent que l’on ne sache pas déterminer ses priorités. Et je ne saurais que trop conseiller l’usager du temps à garder un contact rapproché avec le SDI (Syndicat des Imprévus), cela peut être d’une grande utilité.

 

 

  Nombre de personnes pensent qu’on avait plus de temps « avant ». Est-ce que vous confirmez avoir réduit vos services ?

 

 

-          Certainement pas ! C’est une fausse accusation encore une fois…
Je peux vous confirmer que j’avance toujours de façon régulière, quoi qu’on en pense. Bien entendu, le temps passe plus ou moins vite en fonction de ce qu’on met dedans, mais avez-vous remarqué comme votre soupe n’a pas le même goût en fonction de ce que vous mettez dedans, de la même façon ? Et je ne fais pas de favoritisme non plus en fonction des époques, croyez le bien.
Mais le fait est que  « avant », on remplissait tout simplement beaucoup moins le temps qu’on avait. Maintenant, je me réjouis de voir tout ce qu’il est possible de faire dans le même laps de temps. J’en suis même souvent étonné et j’applaudis ! J’aime qu’on utilise si bien ce temps que je dispense avec amour…mais on voudrait toujours en mettre plus comme si ces minutes, si chères à mon cœur, étaient élastiques. Ce n’est bien entendu pas possible. Essayez donc de faire rentrer deux litres de lait dans une bouteille de un litre, vous pourrez toujours par la suite accuser la bouteille !
D’autant plus que je sers aussi souvent d’excuse et que ça arrange pas mal de personnes au bout du compte. C’est tellement plus facile de dire qu’on n’a pas le temps plutôt qu’on n’a pas envie !

 

 

 

On sent que vous êtes presque mécontent de la situation actuelle…

 

-          C’est vrai, il y a une forme de mauvaise foi qui me gène, et parfois on me ment, ou on se ment à soi-même ce qui revient au même.
J’avais bien pensé à me mettre un peu en grève – c’est dans l’air du temps, n’est-il pas ?- mais je préfère continuer à avancer.
Et puis il y a plein de personnes qui ont besoin de moi : ceux qui attendent que la roue tourne, ceux qui n’ont pas la possibilité de faire des choix et qui mériteraient d’avoir une tranche de supplément que je ne peux pas leur donner, et aussi ceux qui font un si bon usage de ce que je leur donne.
Et ceux-là, je ne peux pas les décevoir.

 

 

 

On peut compter sur vous, alors ?

 

-          Bien sûr, c’est le prix de ma notoriété… J’étais là avant l’humanité, ne l’oubliez pas. ! Mais j’aimerais tellement que l’on profite plus de moi, soit pour réaliser plein de choses et en être fier, soit pour ne pas se bousculer, et savoir gouter des bienfaits de cette nonchalance que l’on s’accorde. Quand à ce qui n’est pas rentré dans le temps donné,  ce que vous n’avez pas eu le temps de faire parce que vous avez choisi une autre priorité, croyez bien que je serais encore là demain pour vous donner encore ces précieuses minutes, à un moment ou à un autre…
Service minimum oblige, on n’est pas d’utilité publique pour rien !


 Monsieur le temps, nous vous remercions de vos réponses, et nous espérons vous avoir plus souvent sur notre plateau, et dans notre agenda !

        -          Tout le plaisir est pour moi, de toute façon, j'avais tout mon temps...

        

Cloture-2.jpg

Repost 0
Published by Véro - dans Bavardages
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 13:50
Protégés par des volutes de métal,
se dressent les piliers de l'éducation...



Piliers.jpg

Repost 0
Published by Véro - dans Bourgades
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 21:43
Ciel-5.jpg



Repost 0
Published by Véro - dans Frondaisons
commenter cet article
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 21:27
Froid.jpg
Repost 0
Published by Véro - dans Frondaisons
commenter cet article
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 21:53
Locomotive.jpg


Repost 0
Published by Véro - dans Meli-melo
commenter cet article